Vous lisez actuellement :
Barooders, un nouvelle vie pour vos équipements sportifs
Agissons ensemble pour le mieux commun
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Barooders : une nouvelle vie pour vos équipements sportifs
18 juillet 2022 | Auvergne-Rhône-Alpes

Barooders : une nouvelle vie pour vos équipements sportifs

En résumé

Fondée par Edwige Michau et Geoffroy d’Autichamp, Barooders, place de marché en ligne dédiée aux équipements sportifs de seconde main, est le premier projet lauréat 2022 du Prix MAIF Sport Planète x Ulule. 

Geoffroy d'Autichamp et Edwige Michau
Geoffroy d'Autichamp et Edwige Michau ont fondé Barooders en septembre 2021.
© Barooders

« Aujourd'hui, lorsque l’on achète un vêtement ou un accessoire, on se dit que le jour où l’on ne voudra plus s’en servir, il ne vaudra plus rien. Ce n’est pourtant pas le cas, bien au contraire. » Le discours d’Edwige Michau est clair : nos équipements sportifs peuvent être valorisés et connaître plusieurs vies. C’est même une nécessité.

Consommer autrement

L’industrie textile, sport inclus, est la deuxième plus polluante du monde derrière le pétrole. Une seule paire de chaussures de course génère en moyenne 14 kg de CO2 entre sa fabrication et son transport jusqu’à l’acheteur final. Ce qui équivaut à laisser une ampoule de 100 watts allumée pendant une semaine sans interruption. 

Il est donc urgent de changer notre façon de nous équiper. Mais comment faire quand il n’existe pas ou peu d’alternatives ? « L’idée de Barooders est née lors de la préparation d’une sortie en montagne. Je cherchais désespérément une veste en Gore-Tex d’occasion, se souvient Edwige. Mais impossible d’en trouver sur les plateformes de vêtements de seconde main généralistes. » 

À l’époque, il n’existe aucun site dédié au matériel sportif d’occasion, et les grandes marques qui s’intéressent aujourd’hui au créneau ne se sont pas encore lancées. Edwige et son mari, Geoffroy d’Autichamp, rêvent tous deux d’entreprendre, mais aussi d’offrir un monde meilleur à leurs potentiels futurs enfants. « Nous sommes tous deux passionnés de sport, engagés pour l’écologie. La nature, c’est le terrain de jeu des sportifs. C’est notre devoir de la préserver pour continuer à pratiquer nos activités préférées. » C’est ainsi que naît Barooders, en septembre 2021.
 

Barooders, ce n’est pas juste une entreprise, c’est une mission que l’on se donne : avoir le plus d’impact positif possible. Si l'on peut avoir un impact mondial sur la seconde main et faire changer les mentalités, c’est ce qui nous importe avant tout.

Edwige Michau, cofondatrice de Barooders

Expertise et seconde main

Grâce à une levée de fonds de 1,3 million d’euros, Edwige et Geoffroy développent rapidement leur site et recrutent treize personnes entre Paris et Annecy. « Paris pour les experts du numérique, Annecy pour les techniciens du sport outdoor. »

Le site se démarque par l’attention qu’il porte à la qualité du matériel et aux prix pratiqués. Contrairement à certaines plateformes existantes, les tarifs proposés sur Barooders n’ont pas vocation à être tirés toujours plus vers le bas. « Nous suggérons au vendeur le prix de vente le plus juste possible, grâce à un algorithme que nous avons créé avec l’aide des grandes marques partenaires (Aigle, Millet…). »

Si le vendeur estime détenir du matériel sportif d’une valeur supérieur à 1 000 euros, un expert se déplace pour évaluer les équipements, réparer si nécessaire et prendre en charge la mise en vente sur le site. « Dès qu’un produit est vendu, l’argent est directement versé sur le compte du vendeur. Et pour l’acheteur, c’est la garantie d’investir dans un équipement de qualité, certifié par nos experts, presque comme neuf. »   
 

"Notre but, c’est d’allonger la durée de vie des équipements en facilitant la seconde main et la réparation et en donnant des conseils d’entretien et de recyclage sur notre blog."

Repenser l’outdoor à plusieurs

Depuis Annecy où elle passe une grande partie de son temps, Edwige est au cœur de l’action. « Je siège au conseil d’administration de la Outdoor Sports Valley, une association qui rassemble toutes les marques de sport de pleine nature. » La jeune femme accompagne les acteurs du secteur vers un changement de leurs pratiques : écoconception, location et, bien sûr, seconde main. « Pour avoir de l’impact, il faut agir à plusieurs. » 

C’est dans cette logique que Barooders met à la disposition des entreprises qui le souhaitent (acteurs du sport, mais pas seulement) des box de collecte d’équipements sportifs usagés. La start-up apporte également son soutien à des athlètes et aventuriers qui, en échange, se font les porte-paroles de la plateforme de seconde main.
 

Martin Thomas
Martin Thomas, céiste soutenu par MAIF, est l’un des ambassadeurs de la plateforme Barooders.
© Rodolphe Escher/MAIF

Bâtir un socle de confiance

« Être associé à MAIF, acteur engagé dans le sport écoresponsable, est un gage de qualité pour nous et nos utilisateurs. Être lauréat Ulule x Sport Planète nous permet de construire pour notre marque un socle de confiance. »

Au-delà de la visibilité gagnée, les 1 000 euros reçus vont permettre à la jeune entreprise d'être présente lors de plusieurs rendez-vous sportifs cet été. « Cela coûte de l'argent d'être présent sur les grands événements pour apporter notre soutien et y organiser des collectes. » Collectes sur lesquelles Barooders ne fait pas de bénéfices. « Les vêtements trop usagés sont recyclés. Quant aux recettes des ventes réalisées avec les équipements en bon état, nous les reversons à des associations partenaires comme Emmaüs ou la fondation Good Planet. »
 
À ce jour, Barooders compte plus de 30 000 personnes inscrites sur sa plateforme et plus de 50 000 produits, de l’aile de kitesurf aux chaussons d’escalade, en passant par le vélo de course. Plus aucune excuse pour ne pas faire rimer sortie en plein-air avec économie circulaire.

Une séance sportive et enfantine de ramassage des déchets, en voilà une bonne idée !
Et si vous postuliez au Prix MAIF Sport Planète ?

La MAIF et Ulule vous invitent à...

Lire l'article

Le Prix MAIF Sport Planète est ouvert à tous les porteurs de projets sportifs écoresponsables. 

Inscrivez-vous !