Agissons ensemble pour le mieux commun
image d'archive

Notre histoire

Née en 1934 en pleine crise économique, la MAIF a traversé les époques en se renforçant. Porteuse d'une idée nouvelle, alternative aux assureurs traditionnels, elle a prospéré sans jamais céder à la banalisation ni remettre en cause ses fondamentaux. Innovante, engagée socialement, notre mutuelle d'assurance est devenue en 2020 l’une des toutes premières entreprises françaises à mission.

Partager

1934 à 1945  : Le temps des pionniers

1934 - Naissance de la Maaif 

Dans une France perturbée par la crise de 1929 et tourmentée par des scandales financiers, les instituteurs font leurs comptes. Pour assurer leur automobile, ils versent à des sociétés capitalistes bien plus qu’ils ne reçoivent ! Alors, ils inventent « une mutuelle complètement indépendante ». La Mutuelle d’assurance automobile des instituteurs de France (Maaif) est créée en mai 1934 au Café des Marronniers, à Fontenay-le-Comte, en Vendée. Elle compte 301 adhérents, dont 13 institutrices. Début juin, Edmond Proust est nommé président de la jeune mutuelle.

"On trouvera plus tard très naturelle l’existence d’une Maaif. Nous serons cependant quelques-uns qui ne pourront oublier les difficultés qu’il a fallu vaincre, les orages qu’il a fallu affronter pour que vive la Mutuelle."

Edmond Proust, président de 1934 à 1956 

1942 – La survie pendant la guerre

Pendant la guerre, les pionniers ne baissent pas les bras. 10 000 sociétaires (sur 35 000) continuent à payer leurs cotisations auto, sans pouvoir faire circuler leur voiture. Par ce geste, ils sauvent la mutuelle. En 1942, une assurance pour les bicyclettes est créée : le sens de l’innovation utile continue d’animer les esprits. D’abord prisonnier de guerre puis libéré, Edmond Proust entre en Résistance. Il retrouvera sa place de président à la Libération.

1945 - 1980 : MAIF grandit et inspire

1947 – Création de la Camif, coopérative solidaire 

Après la guerre, la Maaif désormais installée à Niort, dans les Deux-Sèvres, peut mettre en place un projet qui lui est cher : la création d’une coopérative d'achat de biens de consommation, dont les excédents alimentent une caisse de solidarité pour les sociétaires en difficulté. Malgré la crise économique, la Camif s'impose auprès de ses fournisseurs comme un partenaire de choix, et devient le troisième acteur de la vente par correspondance en France.

1950 – Au berceau des autres mutuelles 

La réussite de la Maaif inspire. Artisans et commerçants rêvent à leur tour de constituer leurs propres mutuelles d’assurance. La Maaif va les aider en soutenant la création de la Maaf (1950), de la Macif (1960), et de la Matmut (1961). Cette histoire commune permet de nouer des liens forts. Les mutuelles niortaises donnent naissance en 1981 à IMA (Inter mutuelles assistance) et secourent leurs sociétaires accidentés ou en panne. 

1954 – L’ouverture aux associations 

Après s’être adressée exclusivement aux associations scolaires et périscolaire, la Maaif s’ouvre à d’autres secteurs : développement de l’enseignement, de la recherche, activités culturelles, sportives, à vocation sociale ou humanitaire… sous réserve qu’il n’y ait pas de caractère confessionnel. 

Il s’agit là d’un premier jalon, qui a rendu possible les futures ouvertures de la mutuelle : aux autres structures de l’économie sociale (mutuelles, coopératives), aux collectivités territoriales, et, enfin, aux entreprises en 2021. 

"Nous ne sommes pas des assureurs (…). Nous sommes avant tout des militants, des hommes animés par un idéal de fraternité et de progrès social. Une de nos originalités, c'est, a-t-on dit, d'avoir trouvé un point d'attache à notre idéal."

Jean Lauroua, président de 1962 à 1972

1980 à 2000 : Ouverture à de nouveaux publics

1979 - Inauguration du siège social de la MAIF à Niort 

La MAIF a toujours son siège historique implanté dans cette ville de la région Nouvelle-Aquitaine. 

 1980 – Une association pour la sécurité routière

Après le triste record de 1972 du nombre de morts sur les routes (16 000 décès), la MAIF fonde l’association Prévention MAIF. Sa mission : mener des actions de prévention et de sensibilisation à la sécurité routière et domestique, essentiellement en milieu scolaire. Plus de 2 000 enseignants, actifs ou retraités, assurent ainsi bénévolement de multiples actions de prévention sur tout le territoire.  

C’est dans ce contexte que MAIF lance Pacs, en 1984, premier contrat à protéger le conducteur et les passagers en cas d'accident sans tiers responsable.

1985 – Vers l’assurance de personnes

Le lancement de Parnasse Vie (aujourd'hui MAIF Vie) représente un autre moment fort de l’évolution de la mutuelle, qui se lance hors de son domaine traditionnel (l’assurance dommage) pour investir une activité d’essence plus financière : l’assurance-vie. Le contrat mis en place est déclaré l'un des plus performants du marché. 

1988 – L’ouverture à tous les particuliers  

Avec la création de sa filiale, Filia-MAIF en 1988, MAIF franchit une nouvelle étape dans son ouverture. Après les associations en 1954, la mutuelle s’ouvre désormais à tous ceux qui partagent les valeurs du groupe MAIF. Cette ouverture permet par exemple d’assurer les enfants de sociétaires ou bien les sociétaires qui changent de métier… Une étape essentielle sur le chemin de l’ouverture aux entreprises de 2021. 

1989 – Développer la recherche sur la prévention des risques  

Reconnue d’utilité publique, la Fondation MAIF a pour mission de faire progresser la sécurité par le développement de la recherche sur la prévention des risques. Son conseil scientifique est composé d’universitaires et de chercheurs, qui veillent à transformer la recherche fondamentale en application de terrain. Ses domaines d’étude sont aujourd’hui la mobilité, le digital, les risques naturels et de la vie courante. 

 

"Nous nous sommes aperçus qu’il n’existait pas, en France, de recherche en matière de prévention, et nous avons voulu en lancer. Il nous a semblé que le meilleur moyen pour acquérir la respectabilité était de créer une fondation, et d’obtenir qu’elle soit reconnue d’utilité publique."

Jean Germain, président de 1972 à 1996

1999 – La tempête du siècle 

Du 26 au 28 décembre 1999, une tempête traverse l’Europe, avec des rafales pouvant atteindre 150 km/h. C’est la plus forte tempête jamais enregistrée sur le continent, depuis que des relevés météorologiques fiables existent. En France, 53 personnes perdent la vie, et les dégâts sont énormes. Pour la MAIF, c’est l’équivalent d’une année entière de cotisations assurance habitation qu’il faut débourser. Cet événement va conduire la mutuelle à donner plus d’ampleur à sa politique climat.

2000 à nos jours : Une mission sociétale à mener

2000 - MAIF signe « assureur militant » 

La MAIF traverse les époques, s’empare des nouveaux media et adapte sa communication. En 2000 apparaît ainsi la toute première publicité de la mutuelle « Nos valeurs les plus précieuses ne sont pas cotées en Bourse », signée « assureur militant ». 

"Le devenir de la MAIF est lié à la force de la conviction de ses adhérents et de ceux qui, partageant les mêmes valeurs, viendront les rejoindre pour apporter leur pierre à l’édifice. Il s’agit d’une perpétuelle conquête qui se nourrit de l’énergie et de l’engagement de tous."

Roger Belot, président de 1996 à 2014

2001 – Le drame d’AZF à Toulouse, plus jamais ça 

Le 21 septembre 2001, l’explosion de l’usine AZF dévaste le sud-ouest de Toulouse, entraînant la mort de 31 personnes, et de lourds dégâts matériels. Militants et salariés de la MAIF se mobilisent pour accueillir les sinistrés. Afin de mieux affronter les catastrophes, MAIF crée en 2002 Pegase, une cellule de crise face aux situations exceptionnelles. Pegase permet de verser des fonds en urgence, de répartir les flux d’appels et de soutenir psychologiquement les victimes. 

2002 - Web et éducation  

C’est la révolution du web. À l’échelle planétaire, le cap des 500 millions d’internautes est franchi. MAIF investit ce nouveau média et crée maif.fr. Le site consacre de nombreuses pages au combat pour l’éducation : former des citoyens instruits et éclairés, c’est aider à construire une société plus juste et plus responsable. Un service d’assistance scolaire personnalisée et une palette de solutions éducatives sont mis en libre accès. Des conférences ouvertes à tous sont lancées en 2002. En 2009, la création du Fonds MAIF pour l’Éducation est un nouveau pas en avant : il récompense des projets éducatifs à dimension sociale, ancrés dans les territoires.

2005 - MAIF aux côtés des personnes handicapées 

En 2005, la loi pour l’égalité des droits et des chances est enfin une victoire pour les personnes handicapées. À la MAIF, elles bénéficient depuis longtemps d’une attention particulière et d’un droit renforcé à indemnisation. Cet engagement n’a pas cessé, avec le recours au braille ou à la langue des signes pour améliorer la relation avec les sociétaires. MAIF organise aussi les Rencontres extra ordinaires, des animations en milieu scolaire qui invitent les élèves à changer de regard sur le handicap… 

2013 - Soutenir les entrepreneurs sociaux 

L’économie sociale et solidaire prend de l’ampleur en France. On découvre ces premiers « entrepreneurs sociaux », qui croient qu’une troisième voie est possible, entre secteur public et modèle capitaliste, pour instaurer une société plus juste. Créé en 2013, notre fonds MAIF Investissement social et solidaire soutient ces entrepreneurs investis pour générer un impact sociétal fort. Le fonds de capital-innovation MAIF Avenir est quant à lui créé en 2015, afin de soutenir l’innovation digitale et l’économie collaborative au service des problématiques sociales et environnementales.

2020 - MAIF devient entreprise à mission

« Une page de notre histoire s’est écrite ce samedi 11 juillet… ». Pour les 737 représentants des sociétaires MAIF et les dirigeants du groupe, l’émotion est forte à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire du 11 juillet 2020. La proposition de faire de leur mutuelle l’une des premières entreprises à mission, comme le permet la loi Pacte depuis 2019, est adoptée à 98,21 %.

"Nous croyons que notre communauté puissante de sociétaires, de militants, de fournisseurs, de partenaires peut avoir un impact fort sur notre environnement social, économique et naturel. Nous faisons le pari de la prise de conscience toujours plus forte des consommateurs.

Dominique Mahé, président, et Pascal Demurger, directeur général

2021 - MAIF ouvre ses statuts aux entreprises 

Le sens de l’histoire de la MAIF continue d’aller vers toujours plus d’ouverture. Après les associations, les collectivités, la MAIF change d’échelle et s’ouvre aux entreprises. Parce que nous pensons que les entreprises ont un rôle majeur à jouer pour construire une société plus humaniste et plus équitable, la mutuelle les accompagne en tant que sociétaire, et les aide ainsi à avancer dans cette voie. De quoi poursuivre l’héritage de la MAIF, qui a soutenu de tous temps les femmes et les hommes mobilisés pour un monde plus juste et durable. 

Pour aller plus loin :

MAIF société à mission - ©Max Belchenko/Shutterstock

Être société à mission

Lire l'article
groupe de sociétaires MAIF

Les sociétaires au cœur du modèle MAIF

Lire l'article
Vote en assemblée générale MAIF

Une gouvernance démocratique

Lire l'article
Retour