Vous lisez actuellement :
Science Trash : la chaîne qui rend les sciences ludiques
Agissons ensemble pour le mieux commun
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Science Trash : la chaîne qui rend les sciences ludiques et grand public
1 juin 2022

Science Trash : la chaîne qui rend les sciences ludiques et grand public

En résumé

Combien d'humains la Terre peut-elle accueillir ? L'énergie solaire : pire ou meilleure ? Des questions existentielles auxquelles répondent chaque semaine Guillaume Saës – alias Mathart – et son équipe de passionnés. Avec "Combien tu vaux sur internet ?", la chaîne YouTube Science Trash s'associe à MAIF pour sensibiliser le grand public au partage, pas toujours volontaire, de nos informations personnelles. 

Science Trash
Sur la chaîne Science Trash, ce sont les "Chibis", petits personnages inspirés de l'univers manga, qui racontent les histoires.
© Science Trash

S'adresser au jeune public

Combien valent nos données personnelles sur internet ? S’il est possible d’évaluer la valeur de notre corps (30 millions de dollars, organes et sang compris – voir vidéo ci-dessous), il est plus compliqué de déterminer celle des informations que nous divulguons chaque jour, parfois sans nous en rendre compte, sur la toile. 

Depuis 2015, avec la création de Mes Datas et moi, MAIF a à cœur d’accompagner ses sociétaires et le grand public vers une reprise en main de leur identité numérique en les sensibilisant aux risques en ligne. "En s’associant à la chaîne Science Trash, nous souhaitons alerter sur la question des données personnelles, en touchant en particulier le jeune public", explique Yoann Monnat, en charge du dispositif Mes Datas et moi à la MAIF. 

Et lorsque l’on veut adresser cette cible en 2022, c’est sur YouTube que cela se passe. "La télévision a déprogrammé de ses heures de grande écoute toutes les émissions jeunesse de vulgarisation scientifique comme C’est pas Sorcier, les dessins animés Il était une fois la vie ou le Bus Magique", constate Guillaume Saës, cofondateur de Science Trash.
 
Le jeune mathématicien, enseignant chercheur à l’université de Mons, en Belgique, consacre toutes ses soirées à créer du contenu pour la chaîne. Entouré d’une vingtaine de personnes (ingénieurs, étudiants, monteurs, graphistes)…, il publie chaque semaine une nouvelle vidéo, qui peut récolter jusqu’à 1,5 million de vues. 

Les chibis, stars du récit

"Notre objectif avec Science Trash, c’est de faire des vidéos de vulgarisation scientifique qui plaisent aux adultes comme aux enfants. Comme un bon film Disney."

Chaque vidéo dure une dizaine de minutes et nécessite une quinzaine d'heures d’écriture et autant de montage. Ici pas de youtubeur star, mais un récit incarné par un ou plusieurs "chibis", des petits personnages empruntés à l’univers des mangas japonais. 

"Ce que l'on veut transmettre, ce n’est pas notre personnalité, mais plutôt le sujet de la vidéo, une connaissance, un savoir. Le format face caméra, si ça n’apporte pas de plus-value, ça n’a pas d’intérêt pour nous. Et puis la plupart d’entre nous ont un métier dans la vraie vie, et l’on tient à être reconnus plutôt comme chercheurs que comme vidéastes", décrypte Guillaume, alias Mathart sur la toile.  
 

Capture Science Trash
Sous les traits de son avatar chibi, Mathart raconte la science.
© Science Trash

Ouvrir les yeux sur le partage de nos données

Depuis 2020, date de création de la chaîne à l'initiative de Guillaume et de son ami Laurent Cardon (fondateur de Trash, chaîne dédiée à la vulgarisation de sujets variés), Science Trash s'applique à rendre ludiques les sujets scientifiques, des plus absurdes (Comment décuire un œuf ?) aux plus concrets (Guérira-t-on le cancer ?).
 
"J'avais depuis longtemps l'envie d'écrire une vidéo pour comprendre la valeur de nos données sur internet et l’intérêt qu’elles présentent pour les entreprises qui s’en emparent", raconte Mathart. L’idée lui est venue en regardant un épisode de l'émission Cash Investigation sur France Télévisions. "Dans le reportage, on apprend notamment que lorsque l’on donne sa carte Vitale à la pharmacie, la Sécurité sociale transmet nos données à une multitude de sociétés privées du secteur médical, et personne ne le sait ! J’ai trouvé ça fou."

Dès lors, le mathématicien épluche toutes les revues scientifiques et articles sur le sujet pour nourrir sa future vidéo. "Ma priorité, c'était surtout de dire aux gens vos données circulent sur internet. On pense tous qu'on maîtrise parce que l'on fait attention, on refuse les cookies… Mais nos données circulent et sont exploitées en continu, partout. Par exemple, en faisant vos achats en ligne, vous donnez sans le savoir des informations sur vos goûts, vos appétences, qui alimenteront ensuite le ciblage des publicités qui s’affichent."

L'objectif de Guillaume est clair : nous apprendre à savoir quand et comment nos données sont utilisées, en quoi cela peut être gênant ou non, et, surtout, contrôler les informations que nous semons au gré de nos connexions. "Contrôler, connaître et savoir maîtriser, c'est ça qui est important."

OFFRE MAIF

Une journée de partage de données

Tous les jours, vous utilisez votre smartphone, votre ordinateur et parfois votre montre connectée. Vous recherchez, postez, commentez. Estimez la quantité de données que vous partagez en une journée grâce à notre simulateur imaginé par Mes Datas et moi et Reputation Squad.

Découvrir le simulateur
Mes Datas et moi

Un partenariat complémentaire

Un message qui fait parfaitement écho à celui de Mes Datas et moi, la plateforme co-créée par MAIF et Reputation Squad. Dès lors, le partenariat avec notre mutuelle d'assurance se noue comme une évidence. "En tant que sociétaire MAIF, je savais que nous étions entre de bonnes mains. Je connaissais bien le site Mes Datas et moi, qui est un outil très qualitatif pour comprendre les enjeux du digital. Et j'avais beaucoup apprécié la vidéo du youtubeur Micode sur le business des cartouches d'imprimantes."

Dans le cadre de la promotion de Reboot, un guide créé pour repenser l'impact du numérique sur l'environnement, MAIF s'est associée à huit influenceurs pour créer du contenu autour de ce sujet sur différents réseaux sociaux. 
 
"Ce qui nous a plu dans la démarche de Science Trash, c'est la manière dont ils se sont approrié le thème de la valeur des données, qui est un sujet central pour nous. Ils sont parvenus à résumer en une vidéo un grand nombre des éléments que nous décryptons sur notre plateforme. C'est un concentré de ce que nous pouvons aborder, compilé de manière intelligente et efficace", se réjouit Yoann Monnat. 

  Publié le 13 avril sur YouTube, la vidéo Combien tu vaux sur internet ? comptabilise à ce jour près de 590 000 vues. Fort de ce succès, le simulateur de partage de données Mes Datas et Moi, promu dans la vidéo, a vu sa fréquentation multipliée par trois en l'espace d'un mois. 

En dix minutes, Science Trash décrypte tout ce qu'il faut savoir sur le partage et la valeur de nos données sur internet.
© Science Trash
OFFRE MAIF

Protéger vos usages numériques

Virus, hameçonnage, vol de données… Votre vie derrière l’écran comporte des risques, immatériels mais bien réels. Vous livrez chaque jour des données personnelles et bancaires aux services que vous utilisez au quotidien.
MAIF vous propose des outils, garanties et informations juridiques pour vous aider à faire face à certaines situations critiques.

Découvrez nos outils
socle justice