entreprise.

Gouvernance mutualiste

Société de personnes, la MAIF se définit par son organisation démocratique. Sa gouvernance est une émanation directe des sociétaires. Ceux-ci élisent leurs délégués, qui élisent à leur tour les membres du conseil d’administration, instance décisionnaire de la mutuelle d'assurance. Au côté du président, choisi parmi les membres du conseil, le directeur général met en œuvre la stratégie de l’entreprise. Ce modèle de gouvernance est original : il offre la possibilité à tout sociétaire de gravir tous les échelons de responsabilité, jusqu’à la présidence de la mutuelle d'assurance. Il garantit une connaissance très fine des intérêts du collectif. 

Gouvernance-schema2.jpg

Des sociétaires électeurs

À la MAIF, chaque sociétaire est acteur de la communauté mutualiste. Il détient une voix, grâce à laquelle il peut élire ses représentants et participer ainsi directement à la vie de la mutuelle.

L'Assemblée générale

Composée de 744 délégués élus par les sociétaires, elle se réunit tous les ans. Elle représente l’ensemble des sociétaires, et ses décisions s’imposent à chacun d’eux.

Le conseil d'administration

Le conseil d’administration de la société mère et du groupe MAIF est composé des vingt-et-un représentants élus par l’assemblée générale et de trois représentants élus par les salariés.

Le président

Élu par le conseil d’administration pour un mandat de deux ans, le président impulse et oriente la politique de la mutuelle d’assurance dans une vision à moyen et long terme. Il organise et dirige les travaux du conseil dont il rend compte devant l'assemblée générale.

Le directeur général

Mandataire social, le directeur général est désigné par le conseil d’administration de la MAIF. Conformément au code de commerce et aux statuts, il est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir au nom de la société.

Le comité de direction générale

Le comité de direction générale (CoDG) est dirigé par le directeur général et comprend les directeurs généraux adjoints.