1. Accueil
  2. Actualités
  3. Homologation des casques : nos têtes mieux protégées
21 octobre 2022

À vélo ou à moto, nos têtes mieux protégées !

En résumé

Depuis le 1er juillet 2022, l’homologation des casques de moto et de scooter nécessite des tests renforcés. Quatre ans après avoir mis au point un protocole de tests novateur, avec des chercheurs de l’université de Strasbourg, la Fondation MAIF salue cette nouvelle réglementation, qu’elle a contribué à faire évoluer.

Sept films ont été distingués en juin dernier au Concours Grand Angle de la Fondation MAIF pour la recherche. Le thème de cette année : Bien choisir son casque pour éviter la casse ! Des courts-métrages pleins d’humour à voir et partager.

Bonne nouvelle pour notre sécurité

Avant d’être commercialisé, un modèle de casque est soumis à des crash tests. Cette étape incontournable de l’homologation a évolué en juillet dernier. Les nouveaux tests d’homologation sont beaucoup plus complets que les anciens et c’est une excellente nouvelle pour la sécurité des motards ! , réagit Marc Rigolot, directeur de la Fondation MAIF pour la recherche. Depuis sa création en 1989 par MAIF, la fondation s’applique à comprendre les risques grâce à la recherche scientifique. Les projets qu’elle initie et finance visent à découvrir comment surviennent les accidents pour mieux les éviter, ou pour en diminuer les conséquences.

Ce changement de réglementation pour les casques, la structure reconnue d’utilité publique l’appelait de ses vœux depuis plus de quatre ans.  La norme précédente datait de 2007 et elle était obsolète. Non seulement parce qu’elle ne prenait pas en compte les chocs les plus dangereux, mais aussi parce qu’elle s’appuyait sur des standards inadaptés, comme par exemple la vitesse d’impact lors des tests ou le poids de la fausse tête , explique Marc Rigolot.

Cyclistes et motards circulant en ville
Les casques sont passés à la norme ECE 22.06. Depuis cet été, les fabricants de casques ne peuvent en effet plus faire homologuer les casques de moto et de scooter à l’ancienne norme. Et en janvier 2024, seuls les équipements conformes à la nouvelle norme pourront être vendus par ces professionnels.
© Romain Etienne / MAIF

Une méthode de test initiée par la Fondation MAIF

Inspirés par les travaux soutenus par la Fondation MAIF et menés par l’équipe de recherche de l’université Strasbourg ICube entre 2014 et 2018, ces nouveaux crash tests pour les casques sont bien plus complets que les anciens. Douze points d’impact s’ajoutent aux six qui étaient déjà testés auparavant, les mesures s’effectuant également à plusieurs vitesses. Et ils incluent enfin des tests simulant les chocs obliques qui provoquent une mise en rotation de la tête , salue notre fondation. 

Entre 2014 et 2018, le laboratoire a mis au point un banc d’essai reproduisant des conditions de choc plus réalistes. Les casques y sont précipités sur une enclume inclinée reproduisant ces fameux chocs obliques, dévastateurs pour le cerveau. La matière cérébrale est une sorte de gel qui supporte bien les compressions mais pas du tout les cisaillements. Nous avons donc développé des modèles numériques qui rendent possible le calcul des contraintes de compression et de cisaillement dans la matière cérébrale lors de ces chocs plus réalistes , explique le professeur Rémy Willinger qui dirige l’équipe de recherche en biomécanique de chocs, ICube, qui a travaillé sur le projet.

Médaille d’or et prix de la Sécurité routière

Dans une vidéo de la Fondation MAIF intitulée Ma recherche à 360°, mise en ligne en avril 2017, Rémy Willinger comparait le comportement mécanique de notre cerveau face à un choc à celui d’une petite boule à neige. Rendant visible les conséquences d’un choc entraînant une rotation de la tête :

Rémy Willinger explique les conséquences sur le cerveau des chocs entraînant une mise en rotation de la tête dans cet extrait de "Ma recherche à 360°" sur sa nouvelle méthode d'évaluation des casques.

Pour ce projet, Rémy Willinger et son équipe ont reçu deux prix en 2019 : un prix Innovation de la Sécurité routière dans la catégorie Aide aux deux-roues en février, et la médaille d’or au concours Lépine Méditerranéen Montpellier en octobre.

Pour les cyclistes, la norme relative aux casques vélo est également en cours de révision. Elle prévoit d’ores et déjà la reprise des conditions d’impact suggérées par les travaux du laboratoire lors des futurs crash tests.

Un site toujours utile pour bien choisir son casque vélo ou moto

L’objectif de la Fondation MAIF étant de financer un projet d’utilité publique, nous avons imaginé un site pour mettre à la disposition du public les résultats des casques testés selon la méthode développée par le laboratoire. Nous recherchions également un partenaire pour pérenniser le projet. La Mutuelle des motards était très intéressée, alors nous l’avons associée au projet pour créer le label et développer ensemble la plateforme Certimoov , rappelle Marc Rigolot. Créée dès 2018, la plateforme de comparaison de casques de moto et de vélo Certimoov permet de comparer et de choisir son casque moto ou vélo selon des critères de sécurité renforcés, qui vont même plus loin que la nouvelle réforme. Sur ce site, chaque casque est noté (de 1 à 5 étoiles) en fonction de son niveau de protection, notamment les chocs obliques. Avec plus de 150 casques à vélo et soixante casques de moto testés, la plateforme est toujours à la pointe, appréciée par les usagers de deux-roues comme par les fabricants de casques.

Les projets de la fondation

La Fondation MAIF pour la recherche met tous les résultats des projets qu’elle finance au service de la collectivité. Ces résultats sont utilisables par quiconque en exprime la demande. Pour les rendre plus accessibles, la fondation crée et diffuse des outils : applications sur smartphone, démonstrateurs, guides pratiques, vidéos...

Visiter son espace de démonstration