Vous lisez actuellement :
Grâce à l'Arrondi, nos centimes financent de belles actions
Agissons ensemble pour le mieux commun
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Grâce à l'Arrondi, nos centimes financent de belles actions
15 avril 2022 | Nouvelle-Aquitaine

Grâce à l'Arrondi, nos centimes financent de grandes actions

En résumé

Depuis 2015, MAIF a mis en place le dispositif d'arrondi sur salaire. Accessibles à tous, ces tous petits dons s’additionnent et financent des projets à impact, comme la Maison du partage de l’association Habitat et Humanisme où nous vous emmenons dans ce reportage.

Grâce à l’Arrondi sur salaire, les dons des salariés MAIF financent le poste de la salariée en charge de l’animation de cet habitat intergénérationnel et solidaire.

Le microdon peut-il réinventer nos manières de donner ? C’est le cas avec l’Arrondi : une solution créée par l’entreprise sociale microDon - soutenue jusqu'en 2020 par notre filiale MAIF Impact - pour encourager l’engagement solidaire en France. Grâce à lui, les particuliers peuvent faire des dons à des associations, en arrondissant le montant d’un ticket de caisse à l’euro supérieur, ou donner chaque mois quelques centimes de leur fiche de paie ou de leur relevé bancaire. Une générosité "embarquée", qui emprunte beaucoup au principe du colibri : chacun peut faire sa part… aussi petite soit-elle !

Sept ans d’Arrondi à la MAIF

À la MAIF l’Arrondi sur salaire existe depuis 2015. Pour chaque centime ou euro versé par les salariés et militants MAIF sur leur salaire ou leur indemnité, l’entreprise abonde pour en doubler le montant. "Plus de 15 % du corps social MAIF donne à l'Arrondi. Depuis 2015, nous avons collecté 384 000 euros", rappelle Delphine Bauduin, responsable du projet au sein du service des richesses humaines MAIF.

Salariée MAIF, Anne Catuhe en apprécie la simplicité : "Je choisis le montant : quelques euros ou quelques centimes d'euros que je veux cotiser tous les mois et ensuite, je ne m'occupe plus de rien. Et je suis tranquille parce que je sais où vont les sommes que je verse."

Soutenir des projets à impact positif

Au bout de cette chaîne de solidarité : des associations choisies par le collectif MAIF. Elles en faveur de l’éducation, de l’inclusion des personnes en situation de handicap ou de la lutte contre la précarité. "Les réalisations peuvent être très différentes d’une association à une autre mais notre objectif, c'est qu’elles soient toujours concrètes et qu’elles aient un réel impact positif ", résume Delphine Bauduin.
 

"Le partage de connaissances et l'entraide, même si ça n'a pas de prix, ça a un coût."

En souscrivant au dispositif d'Arrondi sur salaire que MAIF propose, Anne Catuhe a fléché ses dons vers Habitat et Humanisme . "J’ai choisi cette association parce que je suis particulièrement sensible au problème du mal-logement dans notre pays", confie-t-elle.

Faire vivre la Maison du partage

Chez Habitat et Humanisme, l'argent sert au fonctionnement de la Maison du partage : un bâtiment à haute performance énergétique, composé de 27 logements pour les retraités pauvres, pour les jeunes et pour les familles monoparentales. "Notre association a le souci de proposer des logements aux personnes ayant des difficultés à se loger, avec des petits revenus, soit dans le parc privé, soit dans le parc HLM, parce qu'il y a pénurie", rappelle Monique Pasquet, responsable de l’antenne Habitat et Humanisme de Royan. 

Pour faire vivre cette maison intergénérationnelle, l’association avait besoin d’un professionnel. C’est ce poste d’animatrice que les arrondis sur salaire ont permis de financer. "La spécificité de la vie au sein de cette maison d'Habitat et Humanisme, c'est le partage de connaissances et l'entraide. Et tout ça, même si ça n'a pas de prix, ça a un coût. Sans l'Arrondi sur salaire, la qualité de vie dans cette maison serait complètement différente."