Vous lisez actuellement :
Sport Planète au Congrès mondial de la nature
Agissons ensemble pour le mieux commun
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Sport Planète au Congrès mondial de la nature
9 septembre 2021 | Provence-Alpes-Côte d’Azur

Sport Planète au Congrès mondial de la nature

En résumé

Pratiquer une activité sportive en ayant un impact positif sur l’environnement, c’est possible ? À l’occasion du Congrès mondial de la nature de l’UICN qui se tient à Marseille du 3 au 11 septembre 2021, MAIF est allée parler Sport Planète aux côtés d’autres acteurs et partenaires du sport écoresponsable. 

Un sport à impact environnemental positif est-il possible ? Découvrez la table ronde organisée par Waste We Can et MAIF au Congrès mondial de la nature 2021.
© Waste we can

Prendre conscience avant d’agir

" Le Tour de France c’est douze à quinze mille tonnes de déchets par édition. Les quatre plus grosses courses à pied parisiennes, c’est un million de bouteilles plastique." À écouter Didier Lehénaff, historien du sport et fondateur des Eco Games, on a du mal à imaginer qu’une pratique sportive écoresponsable soit possible. Et pourtant. Autour de la table imaginaire menée par Adrien Piquera, co-fondateur du projet Azur, les six intervenants présents étaient bien déterminés à prouver le contraire ce samedi 4 septembre à Marseille.  

" La première fois que l’on a mesuré l’empreinte carbone d’un événement sportif c’était lors de la Coupe du Monde de rugby en France, en 2007", rappelle Didier Lehénaff. "Avant cela, on n’avait pas idée de l’empreinte environnementale du sport. Depuis, on essaie de rattraper le retard." 

Une course contre la montre qui passe notamment par l’arrêt de distribution de goodies à la Fédération Française de Basket Ball (FFBB), mais aussi par le développement du basket 3x3, " une pratique libre, de plein-air, avec des infrastructures écoresponsables, très tournée vers le développement durable, avec des déplacements contrôlés", détaille Raymond Bauriaud, directeur de la communication à la FFBB. Solène Chevreuil, elle, a parcouru 2000 kilomètres en kayak cet été pour ramasser des déchets dans la Méditerranée, mer la plus polluée du monde, tandis qu’Anaëlle Marot remontait la Loire.

De son côté, Laurent Marchal et son entreprise Oxygène Sport ont créé l’indice “Oxy” un outil pour mesurer l’engagement environnemental et sociétal d’un événement sportif. Avec Match for Green, Arnaud Gandais propose quant à lui des formations à destination des clubs sportifs pour les accompagner dans leur transition écoresponsable. " Les acteurs sont nombreux à se mobiliser pour un sport écologique, mais beaucoup agissent de leur côté, sans faire connaître leur démarche ni savoir ce que font les autres”, analyse Philippe Tauvel-Mocquet, responsable Engagement et actions sociétales MAIF, qui accompagne ces initiatives.  

Philippe Tauvel-Mocquet, Didier Lehénaff, et Solène Chevreuil.
De gauche à droite : Philippe Tauvel-Mocquet, responsable Engagement et actions sociétales MAIF, aux côtés de Didier Lehénaff, historien du sport et de Solène Chevreuil, écoaventurière.
© Waste we can

De l'engagement individuel à l'action collective

En soutenant cette table ronde, MAIF conforte la démarche qu’elle a initiée il y a deux ans avec son dispositif d’engagement Sport planète : décloisonner, créer du dialogue entre les entreprises, les associations qui participent à la protection de la nature, les clubs sportifs, les fédérations et les militants. Montrer l’importance de travailler ensemble, et, surtout, prouver que lorsque cette synergie est à l’œuvre, cela fonctionne et crée de la valeur pour tous les acteurs qui s’engagent. “ Nous insistons sur le terme “fédéré par MAIF” pour montrer qu’il y a vraiment cette volonté de relier les acteurs entre eux, de réunir les porteurs de projets à impacts positifs et de leur donner l’impulsion et la visibilité dont ils ont besoin.” 

Assureur de 24 fédérations et de 33 000 clubs et associations sportives, MAIF est historiquement au cœur de l’écosystème sportif. " La première fois que nous avons voulu organiser un évènement écoresponsable, c’était avec la Fédération française d’athlétisme pour le MAIF Ekiden de Paris. L’envie était là mais il manquait les compétences. D’un autre côté, nous travaillions sur d’autres projets avec Zéro Waste France. Nous avons fait se rencontrer ces deux acteurs a priori éloignés, et, ensemble, nous avons pu concevoir une course écoresponsable », témoigne Philippe Tauvel-Mocquet.  

Pratiquer une activité sportive en ayant un impact positif sur notre planète est donc possible. Mais encore faut-il le faire savoir... 

Matthieu Barbe a créé Twirl Golf en mai 2020.
Quand le surf rencontre le golf : Twirl Golf, lauréat Sport Planète

Utiliser des combinaisons de surf...

Lire l'article

Découvrez Twirl Golf, second lauréat du Prix MAIF Sport Planète 2021.

Ou comment utiliser des combinaisons de surf usagées pour créer des protections de clubs de golf uniques et fabriquées en France. 

Faire savoir pour essaimer

Avec 160 pays représentés et 50 000 visiteurs attendus, le Congrès mondial de la nature de l’UICN est un événement incontournable pour mettre en lumière ces nouvelles pratiques et montrer que le sport a toute sa place sur la scène écologiste. “ Le sport constitue un outil extraordinaire pour faire passer des messages, argumente Didier Lehénaff, car il permet de rendre enthousiasmantes les problématiques environnementales.” 

Notre but, c’est d’essaimer. Les personnes présentes au congrès sont des personnes éclairées, déjà sensibilisées aux problématiques environnementales, mais pas forcément dans le sport. Si MAIF est présente, c’est avant tout pour démontrer notre savoir-faire acquis avec Sport Planète, dans l’espoir de convaincre d’autres acteurs de nous rejoindre", précise le responsable Engagement et actions sociétales. Pour Solène Chevreuil, “il faut sensibiliser tout le monde, et cela commence par les grands groupes.” Et Adrien Piquera de conclure le message porté par tous autour de la table : “On ne va pas changer le monde tout seul, mais on peut trouver des gens pour nous aider, et agir ensemble.” 

Bella et Vipulan, les deux adolescents militants mis en scène par Cyril Dion dans son film
MAIF soutient le nouveau film de Cyril Dion

MAIF est partenaire du nouveau film de...

Lire l'article

Animal, le documentaire de Cyril Dion qui alerte sur la sixième extinction de masse.

À l’occasion du Congrès mondial de la nature de l’UICN, MAIF organisait à Marseille une projection-débat du film en avant-première. D’autres séances sont prévues dans toute la France, en présence du réalisateur.