Vous lisez actuellement :
Colos et classes vertes : sortir du rouge
Agissons ensemble pour le mieux commun
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Colos et classes vertes : sortir du rouge
25 mars 2022

Colos et classes vertes : sortir du rouge

En résumé

Ils comptent sur vous ! Après deux années de pandémie, ces acteurs associatifs du tourisme social et solidaire aspirent à retrouver une activité normale. Dans l'intérêt des enfants accueillis ! Le point avec Louise Fénelon, présidente de la commission Vacances enfants ados et classes de découverte de l’Union nationale des associations de tourisme (Unat). Cette fédération représente plus de 1 500 établissements et des centaines d’associations réparties sur tout le territoire, parmi lesquels de nombreux sociétaires MAIF. 

Une image d'enfants heureux, dans l'une des colonies de vacances de Vacances Voyages Loisirs.
Des loupiots qui font les clowns pour la photo de groupe, souvenir classique d'une colonie de vacances réussie !
© Photo : association Vacances Voyages Loisirs (vvl.org/)

2020 : le coup d'arrêt

« Il serait bien délicat de donner un qualificatif à cette année 2020. Tous les superlatifs sont inadaptés pour démontrer que c’est certainement la plus grande crise traversée par notre pays depuis la seconde guerre mondiale. » L’an dernier déjà, Michelle Demessine, présidente de l’Union nationale des associations de tourisme (Unat), dressait un bilan douloureux d’une première année de pandémie : « Dans notre secteur, la crise sanitaire de la Covid a d’abord impacté les séjours scolaires en France et à l’étranger. Puis les colonies de vacances, et enfin les classes de découverte, à l’automne. Nos partenaires CE, CSE et les collectivités, nos prestataires, tous ont été touchés, mais aussi surtout et avant tout, les familles. » 

« Cela a été très soudain, très brusque, très rapide. Des personnels qui partent, que l’on met au chômage avec une grosse inconnue qui est de savoir quand on va redémarrer. Comme pour beaucoup de monde, on pense que cela va durer quinze jours. Puis, cela dure un mois. Cela dure deux mois. Finalement, un déconfinement est annoncé sans réouverture de nos structures... » 

Benoît Haeberle, directeur des PEP Alsace, lors du colloque « Des colos à toute épreuve ? » de l’Unat (novembre 2020)

2021 : l'attente d'une reprise

Mais selon Louise Fénelon, présidente de la commission Vacances enfants ados et classes de découverte de l’Unat, l’année 2021 a été encore plus difficile : « De novembre 2020 à juin 2021, il y a eu zéro activité ! L’hiver est aussi une période importante pour nos adhérents. Ce fut difficile financièrement, mais en fait, très peu ont mis la clé sous la porte, grâce aux aides diverses. En revanche, ce fut terrible moralement et psychologiquement : nous ne savions pas si nous pourrions ouvrir de nouveau au cours de l’été 2021 ! Dans ce contexte, il n’y a pas eu le renouvellement habituel des équipes d’animateurs et très peu de formations Bafa… » En proposant des protocoles sanitaires adaptés, l’Unat a tout de même obtenu un feu vert des autorités. Mais la situation restait compliquée : « On a constaté une variété de situations, poursuit Louise Fénelon, en fonction des rectorats ou inspections académiques qui interprétaient à leur manière des directives ministérielles… Nous avons alors connu une activité discontinue, redoutable pour nos modèles économiques ! » 

2022 : retour à la normale ?

Voilà pourquoi toutes les structures représentées par l’Unat, acteurs du tourisme social et solidaire, comptent sur les enseignants pour envisager de nouveau des classes de découverte, et sur les familles pour remplir les colonies de vacances des prochaines vacances. C’est dans l’intérêt des enfants, qui ont souffert durant cette crise, avec les trois confinements et les périodes de distanciation sociale. « Nous avons vu combien ces temps passés dans nos structures étaient très bénéfiques pour eux, après une période très anxiogène ! », a constaté Louise Fénélon, elle-même salariée à Vacances Voyages Loisirs, l'une des structures adhérentes de l'UNAT.

Des enfants mettent à l'eau des petits dériveurs pour s'initier à la voile dans le centre d'accueil de La Croix-Valmer, dans le Var.
Les classes vertes ou colonies de vacances permettent de découvrir des activités jamais pratiquées par les enfants, comme la voile, ici au centre d'accueil VVL de La Croix-Valmer (Var).
© Photo Vacances Voyages Loisirs (vvl.org).

Le ministère de l’Éducation en est conscient et vient d’ouvrir un dispositif d’encouragement aux classes nature en créant un label. « Il est un peu dans l’esprit des colos apprenantes, mais sans le soutien financier de l’État, explique Louise Fénelon. Le cahier des charges prévoit surtout des activités de découverte de l’environnement et du développement durable, qui peuvent se pratiquer à moindre coût, ce qui permet d’avoir des tarifs bas encadrés… » 

À l’image d’une campagne lancée par l’Unat Paca, les initiatives vont probablement se multiplier pour mettre en valeur ces structures associatives d’accueil qui n’ont cessé d’évoluer pour améliorer la qualité de leurs propositions. Il y a un vrai enjeu national à les soutenir, d’autant plus qu’elles sont aussi des acteurs de la transition écologique. Le récent colloque de l’Unat sur les « colos écolo » en témoigne. « Dans notre secteur, la transition écologique consiste bien sûr à faire évoluer nos lieux d’accueil et d’hébergement, et nous avons missionné la Clé verte pour nous accompagner. Mais nous sommes aussi des acteurs de l’éducation populaire, et il s’agit également de mettre en place des activités et des contenus pédagogiques pour sensibiliser les jeunes générations à des bonnes pratiques qu’ils pourront diffuser de retour chez eux. Nous avons bien conscience qu’il y a urgence à entrer dans une dynamique de limitation du réchauffement climatique. » 

OFFRE MAIF

Un soutien affirmé aux associations

Assureur de référence des associations en France, MAIF a pris en compte la période difficile qu’elles ont traversée en gelant ses tarifs 2022, par solidarité avec ses sociétaires. MAIF a aussi mis en place des dispositifs d’accompagnement pour les aider à relancer leur activité après cette crise sanitaire. 

Le dispositif de soutien
Illustration offre Associations Collectivités Entreprises