1. Accueil
  2. Actualités
  3. Arrondi sur salaire : la force de notre collectif
11 juin 2024

Arrondi sur salaire : la force de notre collectif

En résumé

Avec plus de 650 000 euros collectés depuis son lancement, notre dispositif d’arrondi sur salaire a permis à dix-sept associations de réaliser de grandes et belles actions. Un engagement dans la durée aussi décisif pour les projets associatifs qui en bénéficient que simple pour les salariés et militants MAIF qui y contribuent. Témoignages. 

Illustration
Soutenue ces deux dernières années par les dons de nos militants et salariés, La Calmie offre, à Bordeaux, une solution de répit pour les aidants d’enfants, d’adolescents ou de jeunes adultes en situation de handicap. © Aurélien Marquot et département de la Gironde

Des micro-dons aux grands effets

Le principe est d’une grande simplicité. Depuis 2015, en acceptant d’arrondir leur salaire ou indemnité, les salariés MAIF, MAIF Vie et les mandataires du conseil d’administration - nos militants MAIF - peuvent offrir la différence à des associations. Ce prélèvement, de quelques centimes ou quelques euros, est quasi indolore. On ne s’en rend même pas compte, mais je sais que ça aide beaucoup les associations , confirme Émilie, professeure des écoles et militante de notre mutuelle d'assurance, qui donne depuis plusieurs années quelques euros de son indemnité. À l’échelle du collectif, et grâce à l’abondement de l’entreprise qui double la somme, le dispositif permet un soutien substantiel à des projets d’intérêt général.

2 350
salariés et militants donateurs
depuis 2015

Grâce à leurs dons, et à l'abondement de l'entreprise, plus de 2 350 militants et salariés MAIF ont la fierté d'avoir contribué à la réalisation de projets associatifs ambitieux, depuis le lancement du dispositif d'arrondi sur salaire en 2015.

 Nous ne pensions pas que cela générerait autant d’argent , apprécie Sylvie Meunier, présidente du Collectif Handicap. Cette association de Gironde a bénéficié pendant deux ans du dispositif. Composée de parents et professionnels exerçant dans le champ du handicap, elle a mis en place des « journées de répit » pour une centaine de familles. Dans différents lieux de la métropole bordelaise, Collectif Handicap accueille ainsi par petits groupes des jeunes en situation de handicap, âgés de 3 à 20 ans. Cela ne coûte rien aux familles , précise Sylvie Meunier. Le coup de pouce de nos militants et salariés donateurs, complété par des financements plus institutionnels, a permis de stabiliser le projet et de le consolider.

Soutenir les projets des associations

Lors de cette quatrième saison du dispositif, nos salariés et militants pouvaient choisir parmi sept projets. Pendant ces deux années, celui de la Fédération nationale Solidarité Femmes, un collectif d’associations, a réuni plus de 25 000 € pour faire vivre le 39 19, la ligne d’écoute nationale ouverte jour et nuit aux femmes victimes de violences. Ce soutien nous a aidés notamment à renforcer le dispositif d’interprétariat pour les femmes allophones qui nous appellent et auxquelles nous proposons ce service le cas échéant , explique Mine Günbay, directrice de cette fédération. Depuis dix ans, le 39 19 est le numéro national de référence d’écoute téléphonique, d’information et d’orientation à destination des femmes victimes de toutes violences : conjugales, sexuelles, mariages forcés, mutilations sexuelles, violences au travail…

« Lorsque j’étais plus jeune, à Marseille, le Secours Populaire organisait des sorties pour nous. Ce sont des choses qui marquent. Aujourd’hui, je peux leur rendre un peu la pareille. »

En phase avec les engagements MAIF, l’inclusion et la solidarité constituaient l’un des deux thèmes des projets sélectionnés. Le second concernait naturellement l’environnement. Avec l’arrondi sur salaire, certains salariés et militants ont ainsi choisi de confier leurs dons à l’association Cœur de Forêt. Grâce à eux, très concrètement, 1 342 arbres ont été plantés en 2023 à Mareuil-en-Périgord, en Dordogne, sur la parcelle de l’un des propriétaires forestiers que nous accompagnons sur notre projet France Sud-Ouest , explique Julie Corchia, responsable mécénat à Cœur de Forêt. Sur cette parcelle, nous visons une gestion durable pour améliorer la qualité des peuplements forestiers, augmenter la biodiversité et conserver le paysage.  

Fierté partagée

Salariée MAIF à Marseille, où elle est animatrice commerciale, Séphora avait choisi de soutenir l’action du Secours Populaire, dont elle se sent proche  : Je viens d’un quartier de Marseille et, lorsque j’étais jeune, le Secours Populaire organisait des sorties pour nous. Ce sont des choses qui marquent. Aujourd’hui, avec mon don, je peux leur rendre un peu la pareille.  

Ces dernières semaines, une nouvelle saison a débuté : six nouvelles associations bénéficiaires ont été choisies, avec le concours des salariés et militants MAIF, pour les deux prochaines années. Deux acteurs de la protection de l’environnement seront soutenus : le Groupe ornithologique des Deux-Sèvres (GoDS) et Planète Mer. Et quatre structures qui œuvrent dans le champ de l’inclusion et des solidarités : les Bureaux du cœur, Bouge ton CoQ !, Chemins d’avenirs et le Fonds pour la transition inclusive de l’association Signes de sens.

Du côté de notre direction des Richesses Humaines, ce dispositif s’inscrit, tout comme le mécénat de compétences ou le don de jours, dans une offre pour favoriser l’engagement solidaire C’est un engagement fort de la part de l’entreprise de nous permettre de soutenir des causes qui nous tiennent à cœur. Et ça me rend fière d’y travailler , apprécie une autre salariée. Donner, pour donner du sens à notre travail et cultiver cette empathie, si souvent citée comme une source de satisfaction par nos sociétaires. Le secret d’un assureur pas comme les autres ?

Chaque acte compte pour une société solidaire

sapeur-pompier volontaire devant camion

MAIF s'engage auprès des sapeurs-pompiers volontaires

Lire l'article
roya 2023

Après la tempête

Lire l'article

Ces associations qui innovent pour l'éducation

Lire l'article