Vous lisez actuellement :
Nos collaborateurs témoignent
Agissons ensemble pour le mieux commun
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Nos collaborateurs témoignent

Dominique, architecte data

Dominique, 53 ans, a commencé sa carrière avec en poche un BTS Informatique, avant de devenir ingénieur grâce à la formation continue. D'abord prestataire MAIF, il a ensuite été recruté par la mutuelle comme chef de projets informatiques. Il exerce ses fonctions actuelles d’architecte data depuis 2015. Portrait.

Portrait de collaborateur
Dominique, architecte data

Quelle est la mission d'un architecte data ?

Dans l’informatique, l’architecte est celui qui fait en sorte de concevoir des solutions qui répondent aux besoins exprimés par les métiers, en tenant compte à la fois des moyens disponibles et de ce vers quoi l’entreprise veut aller en termes de stratégie à court et moyen termes. Si on compare avec la musique, les métiers jouent le rôle du compositeur, le chef de projet, celui du chef d’orchestre et l’architecte est l’arrangeur qui donne sa couleur au morceau.

Parmi les 23 architectes que compte MAIF, nous sommes deux architectes data. Nous consacrons l’essentiel de notre temps aux solutions créées à partir des données, comme le tableau de bord GPS des équipes commerciales ou AICO, l’outil d’aide aux conseillers.

Notre travail commence dès qu’une idée est exprimée. Avec les métiers et les experts, nous cherchons à déterminer quelles données sont indispensables pour mettre au point la solution envisagée, comment les collecter, garantir leur qualité, les stocker, les restituer. Nous suivons ensuite la création de l’outil et l’optimisation de sa manipulation et restons mobilisés pendant toute la durée de son utilisation. Si besoin, nous réfléchissons à des évolutions destinées à maintenir le niveau de service, par exemple l’augmentation de l’espace de stockage des données.

Quelles compétences sont nécessaires pour exercer ce métier ?

Outre les compétences techniques en informatique, il faut bien connaitre – sans être soi-même un expert - les méthodes de travail des métiers de la data, avoir une bonne maitrise de l’entreprise et une bonne écoute pour comprendre les besoins des utilisateurs. Il faut aussi être force de proposition car il n’y a pas de solution miracle : toutes naissent de compromis entre ce qu’on veut faire et ce qu’il est possible de faire.

A quoi ressemble le quotidien d'un architecte data ?

Je suis une vingtaine de projets en même temps, qui sont à des stades d’avancement divers. Je passe donc la quasi-intégralité de mes journées en réunions et je zappe continuellement d’un sujet à l’autre. Architecte data étant aussi un métier de réflexion et d’imagination, il m’arrive de continuer à penser à ces projets la nuit.

C'est particulier d'être architecte data MAIF ?

J’adore cela ! MAIF a une vision précise de la manière dont elle veut utiliser la data et des ambitions élevées dans ce domaine. Elle n’hésite pas à faire évoluer ses outils en permanence et elle est souvent à l’avant-garde des innovations technologiques. Cela rend notre métier très intéressant. Et comme nous fonctionnons en collectif d’architectes, c’est aussi très confortable car chacun peut s’appuyer sur les compétences des collègues.