Vous lisez actuellement :
A la découverte des campus MAIF
Agissons ensemble pour le mieux commun
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. A la découverte des campus MAIF
7 février 2022

A la découverte des campus MAIF

En 2021, MAIF créait ses deux premiers campus d'alternants à Tours et Toulouse. Adossées à des centres experts, ces structures accueillent des étudiants en alternance pour les former aux métiers de l’assurance. Rencontre avec Eléonore et Tristan, responsables des campus.

Eléonore et Tristan
Eléonore et Tristan, responsables des campus
© MAIF

Éléonore Willotte et Tristan Barbier sont gestionnaires de sinistres à la MAIF depuis respectivement 25 et 10 ans. Depuis août 2021, ils sont devenus responsables des tout nouveaux Campus Sinistres de Tours et Toulouse. À la fois formateurs, managers et gestionnaires, ils relèvent le défi hybride de former des jeunes aux méthodes de la MAIF et favoriser leur intégration dans le monde du travail.

Quel est le concept des "campus sinistres" ?

Éléonore : " Les campus Sinistres sont des structures adossées à des centres experts, qui accueillent des étudiants en alternance pour les former aux métiers de l’assurance, en dommages recours ou en protection juridique."

Tristan : " À la MAIF, il existe déjà un campus en conseil vente à distance. Le campus sinistres permet tout à la fois de former des étudiants à nos métiers et de venir en aide aux centres de gestion qui ont beaucoup d’activités. C’est un système gagnant-gagnant."

Comment sont organisés ces deux campus ?

Éléonore : "Je suis pour ma part responsable du campus de Tours où nous accueillons des étudiants en Master 1 et 2 qui suivent un cursus en droit des assurances dans les universités de Poitiers ou de Paris. Un partenariat avec l'université de Tours est également en cours de montage."

Tristan : " Sur le campus de Toulouse, nous accueillons 16 étudiants qui suivent une licence 3 de juriste d’entreprise ou de juriste de copropriété à l’université de Toulouse Capitole. Un projet de master en droit des assurances est en cours pour la rentrée de septembre 2022."

Éléonore : "Lorsque les étudiants sont sur les campus MAIF, nous leur délivrons une formation maison, adaptée à nos réalités métiers de terrain. C’est très opérationnel."

Tristan : " Et en plus des formations, nous leur confions des tâches qui émanent des centres de gestion. Nous intervenons par exemple dans le cadre du dispositif « Pégase » qui concerne les catastrophes naturelles. Avec le renfort des alternants, nous augmentons encore l’excellence de notre accueil. Nous faisons aussi des « Journées blanches » au cours desquelles les étudiants prennent tous les appels d’un centre afin que les équipes se concentrent sur leurs autres missions."

Pourquoi ces campus font-ils sens à la MAIF ?

Tristan: " Parce qu’ils vont dans le sens de l’entreprise à mission en défendant des valeurs sociales de formation et d’insertion. Nous formons des jeunes à nos métiers, de façon très concrète et opérationnelle. L’enjeu pour nous est de pouvoir aider nos centres mais aussi de les alimenter en ressources à l’issue de la formation. Mais ce n’est pas une obligation ; nous oeuvrons pour l’employabilité des jeunes, au-delà de la MAIF."

Éléonore : " Les alternants ont des passés différents : certains débutent, et d'autres ont déjà vécu des expériences professionnelles. Au-delà d’un métier concret, nous transmettons une certaine approche du monde du travail. Par le management bienveillant qui tient à coeur à la MAIF, nous leur démontrons qu’une vie professionnelle peut bien se passer."

Les campus ont ouvert le 16 août 2021, quel point d'étape faites-vous à date ?

Éléonore : "Les jeunes sont incroyables d’adaptabilité et d’enthousiasme. C’est très motivant de les voir apprendre avec envie !"

Tristan : " Les étudiants ont soif d’expérience pour s’insérer plus facilement dans le monde professionnel demain. En leur transmettant de la pratique pour concrétiser la théorie, nous leur apportons beaucoup je crois. C’est une génération qui a besoin de sens."

« Cette formation en alternance offre une très belle opportunité d’apprendre de façon très concrète, en complément et en application de la formation théorique à l’université. C’est très rassurant pour l’avenir. Cela permet aussi d’avoir une chance d’intégrer la MAIF ; c’est
une entreprise qui rejoint mes valeurs - importance de l’humain, engagement environnemental… C’est enfin très sécurisant car nous sommes très soutenus par nos responsables et qu’il y a beaucoup de solidarité au sein de la promotion. Je me sens rassurée pour mon apprentissage et mon avenir professionnel grâce à cette formation de qualité présentée par MAIF. »

Eva, 25 ans, en Master 2 droit des assurances