Vous lisez actuellement :
Lhyfe, énergie positive
Agissons ensemble pour le mieux commun
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Lhyfe, énergie positive
14 décembre 2020 | Pays de la Loire

Lhyfe, énergie positive

En résumé

MAIF présente Les innovateurs – Une série de portraits d’entrepreneurs bien décidés à avoir un impact positif sur leur territoire. Une coproduction MAIF-Télénantes.

La société Lhyfe, à Nantes, produit de l'hydrogène "vert" à partir d'eau de mer et d'éoliennes.
© coproduction Télénantes/MAIF

L’hydrogène est la molécule la plus abondante de l’univers. Sur terre, on la trouve notamment dans l’eau d’où elle peut être extraite au moyen d’un courant électrique. L’hydrogène peut être utilisé en tant que carburant, avec l’avantage de ne rejeter ni gaz polluants ni CO2. De telles qualités lui font occuper une place de choix dans la réussite des Accords de Paris sur le climat. Malheureusement, aujourd’hui, 95 % de l’hydrogène mondial n’est pas produit à partir d’eau, mais à partir d’hydrocarbures, ce qui réduit singulièrement sa compatibilité avec la lutte contre le réchauffement climatique.
 

De l'hydrogène vert en circuit court

Le pari de la société Lhyfe, basée à Nantes, est de produire un carburant vertueux de bout en bout, un hydrogène « vert » où l’électrolyse de l’eau de mer est réalisée à partir d’électricité issue de sources renouvelables. La première unité de production, en baie de Bourgneuf, est installée au pied de trois éoliennes d’une puissance unitaire de 2,5 MW. Elle sera opérationnelle au printemps 2021 et produira à terme 1 tonne d’hydrogène par jour. « Nous vendrons et livrerons cet hydrogène propre dans un rayon de 150 à 200 km autour de nos différents sites de production », annonce Nolwenn Belleguic, chargée de communication de la société. L’hydrogène ainsi produit sera vendu à un prix comparable à celui de l’essence, dans des stations-services qui restent à développer, puisqu’il n’en existe actuellement que dix sur le territoire français.