Vous lisez actuellement :
Vous prendrez bien mille cafés ?
Agissons ensemble pour le mieux commun
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Vous prendrez bien mille cafés ?
3 juin 2021 | Pays de la Loire

Vous prendrez bien mille cafés ?

En résumé

Petit à petit, la carte de France se remplit… MAIF soutient l’opération 1 000 Cafés lancée par le groupe SOS pour aider des petits commerces à rouvrir dans les zones rurales.

Gwen et Philippe, derrière le comptoir du bar O Bout du Pont à Fercé (72).
Gwen et Philippe ont le sourire ! Leur rêve d'un commerce de proximité s'est réalisé à Fercé (72) où ils tiennent le bar multiservices O Bout du Pont.
© SOS

« Sans commerces, c’est la mort du rural. La ville devient dortoir »

Un habitant de Cottance (42)

« L’accueil a été juste waooooooow ! Je crois que nous étions très attendus… ». Après plus de dix ans de fermeture, le bar O Bout du Pont de Fercé (72) a enfin rouvert ses portes. Gwen et Philippe Le Gallèze ont pris possession des lieux en janvier 2021, forts d’une longue expérience dans la restauration. C’est Gwen qui prend la parole. « Je tenais une sandwicherie à La Défense, mon compagnon avait un bar à vin à Versailles. Nous avons ensuite quitté la région parisienne pour Saint-Brévin (44) où nous avons monté un food truck. L’envie de tenir un commerce fixe nous trottait dans la tête depuis longtemps ». 
Puis vint la pandémie de Covid. « Le confinement nous a donné le temps de réfléchir et nous avons postulé à l’opération 1 000 Cafés. Nous étions candidats sur plusieurs communes mais nous avons eu un coup de foudre immédiat pour Fercé-sur-Sarthe, un bourg de 600 habitants à 20 minutes du Mans ». 

Selon l'Union des industries de l’hôtellerie
26 000
communes
françaises n’ont plus de bistrot

On ne s'ennuie pas !

L’opération 1 000 Cafés a été lancée en septembre 2019 à l’initiative du groupe SOS. Ralentie par la pandémie, elle vise, comme son nom l’indique, à réimplanter des cafés dans les villages où ils ont disparu. « Ou plus exactement des lieux de convivialité orientés vers le multiservices » précise Clémence Richard, responsable du développement de 1 000 Cafés pour le Nord et l’Ouest. Ainsi, l’enseigne O Bout du Pont propose un bar/tabac/restaurant, une épicerie, un point-relais pour les colis, un dépôt de pain et de fleurs, un service de retrait d’espèces… « On ne s’ennuie pas ! » s’amuse Gwen. « Alors bien sûr, l’activité de bar/restaurant n’a pu commencer du fait des mesures sanitaires, hors plats à emporter. Mais l’épicerie marche bien. Nous sommes très contents d'avoir trouvé des producteurs locaux avec qui travailler !». 

OFFRE MAIF

Le savez-vous ?

MAIF assure les coopératives et plus généralement les entreprises de l’économie sociale et solidaire (associations, coopératives, entreprises d’insertion…). Depuis mars 2021, les entreprises à impact jusqu'à 50 salariés peuvent devenir sociétaires de notre mutuelle d’assurance, quel que soit leur statut juridique. 
+ d’infos : 09 78 97 98 99 (appel non surtaxé, coût selon opérateur)

En savoir plus
picto immeuble

MAIF fournit un ordinateur à chaque enseigne

L’opération 1 000 Cafés, à l’image de la plupart des actions entreprise par le groupe SOS, implique les pouvoirs publics et des acteurs privés. Communes et candidats postulent chacun de leur côté, créant un jeu d’offre et de demande. Le village d’accueil doit notamment fournir un logement au repreneur du café. Il suggère également la liste des services attendus, en concertation avec les habitants. Le risque financier est assumé par le groupe SOS, les gérants de cafés percevant une rémunération et un intéressement au chiffre d’affaires. SOS fournit également un accompagnement administratif et comptable, et négocie des facilités d’approvisionnement auprès des grossistes et fournisseurs divers (énergie, matières premières…). La MAIF s’est jointe à l’opération, en devenant l’assureur officiel des cafés. Nous fournissons en sus un ordinateur à chaque café, qui pourra servir de point d’accès numérique aux habitants de la commune dénués d’Internet à leur domicile.