presse.

LA MAIF OEUVRE POUR LE BUDGET DES FAMILLES AVEC L’OFFRE MAIF FAMILLES

Logo maif comunique.PNG

Mars 2014

 

 

 

 

QUELS LEVIERS POUR ECONOMISER VRAIMENT ?

LA MAIF OEUVRE POUR LE BUDGET DES FAMILLES AVEC L’OFFRE MAIF FAMILLES

Logement, automobile, assurances... ces postes pèsent lourd dans le budget familial. A eux-seuls, ils représentent plus de 40% des dépenses. Dans un contexte de réduction du pouvoir d’achat, trouver le bon équilibre est un art délicat. Tour d’horizon des marges de manoeuvre avec la MAIF.

1. Le Logement, principal poste de dépenses… et d’économies
Représentant aujourd’hui à lui seul le quart du budget familial (voire le tiers pour les propriétaires accédants), le logement paraît à première vue un domaine dans lequel il est de plus en plus difficile de pouvoir réaliser des économies. D’autant que les prix de l’immobilier dans l’Hexagone ont progressé deux fois plus vite que les revenus des Français au cours des dix dernières années et se sont même envolés en région parisienne.
La conjoncture a amené les organismes de crédit à pratiquer des taux exceptionnellement bas et il est intéressant d’en profiter. On emprunte aujourd’hui aux alentours de 3 %, contre 5 % il y a 5 ans.
Pour les primo-accédants à la propriété, c’est donc le moment d’emprunter en négociant sérieusement le taux et les autres composantes de leur emprunt.

Quant à ceux qui sont dans leurs premières années de remboursement, ils ne doivent pas hésiter à remettre en concurrence leur financement. Au début d’un prêt, les intérêts peuvent représenter plus de 50 % des mensualités, l’effet renégociation est donc maximisé. De fait, une renégociation de crédit est rentable lorsque l’écart de taux entre le crédit en cours et celui qui peut être obtenu dépasse 1 %. La renégociation permet de raccourcir la durée du prêt ou d’alléger les charges de remboursement.
En 2013, Crédit Immobilier Direct, la filiale spécialisée de la MAIF, a permis à ses clients de réaliser une économie moyenne de 26 000 € sur la renégociation de leur prêt1. Et pour les accédants à la propriété, en négociant auprès de ses partenaires à la fois le taux et les autres composantes du crédit (frais de dossier, de garantie), elle permet d’agir efficacement sur le coût total du crédit2.
Le plus MAIF : en passant par maif.fr, les frais de recherche de crédit sont offerts, soit une économie supplémentaire de 900 € minimum (0,9 % du montant du prêt) 3.

2. Automobile : pourquoi payer plus cher ?
Plus de 5 700 euros : c’est, selon l’INSEE, le budget annuel moyen consacré à l’automobile. Un budget en hausse constante pour un bien de consommation dont il est difficile de se passer.
Aujourd’hui, de nombreux véhicules neufs se négocient avec une remise allant jusqu’à -35 %. A condition d’être prêt à effectuer une telle transaction par internet. Près de 72 % des internautes français font des achats en ligne. Mais seulement 32 % se disent prêts à acquérir et payer leur voiture sur internet (Observatoire Cetelem automobile 2013). Risque d’arnaque, crainte d’un service après-vente dégradé… tout cela peut être, pour l’acheteur potentiel, source d’inquiétude. D’où l’intérêt de s’appuyer sur la MAIF, dont l’image de marque et la notoriété sont gages de qualité.

La MAIF a choisi de s’entourer de deux partenaires d’expérience4, rigoureusement sélectionnés, ce qui lui permet de proposer une offre élargie en neuf et occasion, éventuellement avec reprise. Les économies réalisées sont fortes : on constate, par exemple, une économie de 9000 à 10 000 € sur un monospace neuf sous garantie constructeur. Tous les véhicules d’occasion sont garantis 12 mois voire plus suivant les modèles.
Le plus MAIF : du 17 mars au 12 avril 2014, en passant par maif.fr, une économie supplémentaire de 150€ est accordée sur l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion grâce à l’assurance auto MAIF5
.

3. Assurances : démêler l’essentiel du superflu
De très nombreux contrats d’assurance excluent d’office certains risques. D’autres fonctionnent avec des surprimes, des suppléments. Ils sont combinés à des assurances de poche qui limitent leurs garanties à un seul bien de consommation. S’assurer au cas par cas aboutit, au final, à une addition souvent salée.
Ainsi, Selon une étude de 2009 de Fact and Figures (reprise par UFC Que choisir), les Français sous-évaluent leur budget assurances. Ils estiment payer 1 277 euros chaque année en moyenne mais, en réalité, c'est 2 270 euros qu'ils dépensent !
En matière d’assurances, faire des économies ne passe pas forcément par la recherche du prix le plus bas, qui s’accompagne souvent d’une restriction des garanties. Profiter d’une promotion sur un premier contrat n’offre qu’un bénéfice limité et de court terme. S’assurer judicieusement aujourd’hui, c’est plutôt envisager une couverture globale qui préserve la sécurité de la famille tout autant que son porte-monnaie.
Quand on prend conscience que l’on peut économiser chaque année 10 € d’assurance scolaire par enfant6, 64 € d’assurance par smartphone ou tablette6, 40 € pour un instrument de musique7, 60 € pour une assurance bagages6, sans compter l’assurance neige, l’assurance location de vacances, la garantie canalisations extérieures… on comprend très vite que tous les contrats d’assurance ne se valent pas et qu’il y a peut-être autre chose à comparer que le simple pied de facture. Les assurances affinitaires (ou assurances de poche) finissent par peser lourd dans le budget. Or ne pas devoir multiplier les contrats, c’est forcément plus économique.
La MAIF propose à ses assurés de bénéficier d’une couverture globale de qualité au meilleur coût, en intégrant bon nombre de services et garanties, ce qui leur permet, au final, de réaliser des économies sur leur budget8.

Le plus MAIF :
La satisfaction est l’une des principales forces de la MAIF. C’est sans doute pour cette raison qu’elle vient de remporter, pour la 10ème année consécutive, le 1er Prix Podium de la Relation-Client, catégorie Assurances, attribué par TNS Sofres Bearing Point.

A partir du 17 mars, la MAIF s’attaque à ce qui pèse vraiment dans le budget des familles sur www.maif-familles.fr.

DETAILS DE L’OFFRE
1-Économie moyenne de 26 000 € réalisée sur la durée totale du prêt pour les dossiers validés en 2013 par Crédit immobilier direct.
2- Bien immobilier situé en France métropolitaine hors Corse. Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent.
3- Montant de 900 € correspondant aux frais minimum habituellement facturés par Crédit immobilier direct, SAS au capital de 858 000 €, filiale de la MAIF, RCS Niort 445 091 416.
4-Achat de véhicules en partenariat avec Aramis et Auto-IES. Points de livraison situés en France métropolitaine.
5- Avantage sous forme de chèque adressé dans un délai de deux mois minimum pour la souscription d’un contrat d’assurance Vam avant le 31/12/2014 faisant suite à la commande d’un véhicule neuf ou d’occasion sur www.maif.fr entre le 17 mars et le 12 avril 2014.
6- Tarifs moyens constatés dans la presse.
7- Sources : études concurrence MAIF 2012, suppléments habituellement constatés.
8- Avec les formules Raqvam Équilibre et Raqvam Sérénité.

Contacts presse :
Garry MENARDEAU – 05 49 73 75 86 – garry.menardeau@maif.fr
Sylvie LE CHEVILLIER - 05 49 73 75 60 – sylvie.le.chevillier@maif.fr

Télécharger le fichier PDF