entreprise.

La MAIF et le collaboratif
en cinq questions

OuiShare Fest 2015

Pourquoi s’engager pour une société plus collaborative ? À la MAIF, nous pensons que le collaboratif est une chance. Grâce à lui, notre société va se renouveler sur des bases plus respectueuses de l’environnement. En ce sens, ce modèle de société incarne un prolongement des valeurs mutualistes qui nous animent depuis notre création. Découvrez pourquoi la MAIF et le secteur collaboratif ont plus d’un gène en commun.

Le collaboratif, c’est quoi pour la MAIF ?

Les pratiques collaboratives bousculent la société et son modèle économique. De nouvelles formes de partage et d’échange naissent de la mise en commun des biens et des services sur internet. Notre mutuelle d’assurance croit en cette tendance durable qui réinvente le métier d’assureur tout en prolongeant le principe mutualiste.

Ce mode de consommation plus responsable et plus durable est une chance de faire prospérer une société plus humaine et solidaire.

La MAIF et le collaboratif : faits pour s’entendre ?

La MAIF et le secteur collaboratif poursuivent un même objectif : offrir des solutions facilitatrices aux sociétaires et usagers, basées sur la confiance réciproque.

La confiance est au cœur de la performance économique de notre mutuelle d’assurance depuis quatre-vingts ans. La MAIF a fidélisé une communauté puissante, forte de trois millions de sociétaires, pour laquelle elle innove en permanence.

Le secteur collaboratif a besoin de la fiabilité et de la capacité d’innovation d’un assureur reconnu. Il s’adresse naturellement à la MAIF pour nouer des partenariats.

Pourquoi parler de société et non d’économie collaborative ?

Le mouvement collaboratif déborde des frontières de l’économie pour proposer un nouveau type de société, où chacun peut entrer en relation avec tous pour acheter, vendre, mais aussi apprendre, s’entraider, concevoir…

Grâce à internet, les entreprises de l’économie collaborative ont accès à un marché immense. Elles occupent des espaces que l’économie traditionnelle peine à combler.

Le collaboratif irrigue également le secteur non marchand : les écoles mettent leurs cours en ligne, les créateurs lèvent des fonds sur les plateformes de crowdfunding, des ateliers de fabrication communautaires sont ouverts à tous…

 

Dossier MSC173/1, reportage sur le co working

Quels rôles joue la MAIF auprès de ses partenaires ?

La MAIF veut promouvoir le mouvement collaboratif, mutation positive et profonde qui favorise le collectif et le lien social. Elle en est le mentor et le sponsor. À ce titre, elle entend mettre en action un véritable écosystème collaboratif, en s’entourant de partenaires partageant sa vision et souhaitant eux aussi changer les choses.

Initier et investir dans des projets : la MAIF initie des projets menés en son nom et investit dans des projets qui incarnent son idée du collaboratif.

Explorer tous les domaines : le groupe MAIF sonde tous les domaines collaboratifs (environnement, éducation, gouvernance, management…) et diffuse son message auprès de tous les publics.

Soutenir les start-up : notre mutuelle d’assurance aide les start-up qui partagent sa vision du monde. Elle favorise les initiatives de terrain, notamment celles du monde associatif. Elle élabore des services qui accompagnent les nouvelles pratiques de consommation.

S’engager dans ses domaines de prédilection : la MAIF s’engage dans les territoires qu’elle connaît de longue date – assurance, éducation, prévention, sport, associations, culture – où sa vision du collaboratif fait sens.

Le collaboratif… est-ce que ça va vraiment durer ?

La MAIF est convaincue que, loin d’être un effet de mode, le mouvement collaboratif sera une tendance pérenne. Ces nouveaux usages sont massivement adoptés par les jeunes. L’offre ne cesse de s’enrichir. Parti des grands centres urbains, le mouvement collaboratif s’étend progressivement à tout le territoire. Les services rendus sont illimités. De nouvelles applications verront le jour, à l’initiative d’acteurs publics ou privés.