entreprise.


Maîtrise de notre consommation et de nos déchets

157530399©deepblue4you _iStock.jpg (157530399)

 

La MAIF vise l’amélioration continue de ses performances en matière de consommation énergétique et matérielle, avec :

 

  1. Le suivi de la méthodologie ISO 50001 pour le management de l’énergie.
  2. La réutilisation de l’énergie des salles de serveurs informatiques pour chauffer ses locaux.
  3. La baisse de 65 % de la consommation énergétique des ordinateurs.
  4. Le tri et le recyclage des déchets : papier, gobelets café, déchets alimentaires, mobilier, informatique, bâches publicitaires, cartouches d’encre, méthanisation des déchets alimentaires du restaurant… 
  5. La déclaration des volumes de papier édités et le versement de l’éco-participation associée à Écofolio, éco-organisme appliquant le principe pollueur-payeur.
  6. Le retrait des imprimantes personnelles : huit cents imprimantes individuelles ont été supprimées au siège pour laisser place à des copieurs centralisés.
  7. La dématérialisation de supports d’information.

Le saviez-vous ?

 

En 2014, la MAIF a été récompensée pour sa politique papier par les ONG WWF France et Riposte verte. Toutes les entreprises du secteur banque assurance ont été évaluées et comparées. La MAIF s’est classée 2e ex aequo. Une belle récompense qui vient saluer les nombreuses actions menées avec ses métiers.

 

→ WWF France

→ Riposte verte

 

Complément
d'information

Politique RSE : la MAIF décroche le niveau "confirmé"

En 2016, la MAIF a souhaité faire évaluer sa démarche RSE (Responsabilité sociétale de l'entreprise) selon la norme ISO 26000. Avec 562 points (ce qui équivaut à environ 14.5/20), la MAIF atteint le niveau "confirmé".

Mobilité optimisée

La limitation de l’impact environnemental de la MAIF est également recherchée dans le travail quotidien de ses acteurs.

MAIF pour le climat

Pour minimiser l’impact de ses activités et sensibiliser les publics, la MAIF mène une démarche environnementale globale et transverse.

Partager