entreprise.

Data Center - Arnaud Grapain

Data Center d'Arnaud Grapain

Maquette du projet Data Center
Dimensions : 160 cm x 80 cm x 40 cm

© Arnaud Grapain

Data Center

Il s'agit d'une métaphore sur la protection des données personnelles dans la gestion de nos données numériques à des fins mercantiles. Pour ce projet, Arnaud Grapain s’est inspiré de planches anatomiques de la Renaissance et des immenses salles de serveurs informatiques, appelées data centers.

L’artiste met en lumière les codes esthétiques cachés, qu’il s’agisse des organes internes du vivant ou bien de la structure des réseaux de communications numériques. Il utilise des câbles informatiques comme parallèle entre les réseaux numériques et notre système neuronal, qui permettent dans les deux cas l’acheminement continu de données immatérielles et personnelles.

Réaliser cette œuvre en bronze constitue pour l’artiste l’arrêt sur image de ce flux incessant d’informations pour se concentrer sur l’instant.

Arnaud Grapain

Né le 11 mai 1989, il vit et travaille entre Nice et Paris. Arnaud Grapain est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art, Villa Arson à Nice. Il a poursuivi ses recherches artistiques en résidences d’artistes et en Post-Master à l’Ecole Offshore à Shanghai (Chine). En 2017, il a reçu une bourse de recherche internationale de la région Grand Est et a participé à l’exposition « Rêvez ! » du Prix Yvon Lambert pour la jeune création à Avignon. Il a aussi réalisé sa première exposition personnelle « FBI : Federal Brueau of Investigation » au Bazaar Compatible Program à Shanghai.

Son travail s’intéresse aux nouveaux enjeux artistiques de notre monde globalisé à l’ère du tout numérique. A l’image d’un archéologue-enquêteur, Arnaud Grapain glane, prospecte, exhume et expose au public des résidus et objets de notre temps. Il les métamorphose ensuite en vestiges artificiels qui deviennent ainsi les témoins de notre société contemporaine mondialisée.

Complément
d'information

Inside out, Chedli Mahdaoui

Inside out, le projet de Chedli Mahdaoui, l'un des cinq finalistes du prix MAIF pour la sculpture contemporaine 2018.

Flaming Falcon, Segondurante

Découvrez Flaming Falcon, le projet du duo d'artistes Segondurante, et l'un des cinq finalistes du prix MAIF pour la sculpture contemporaine 2018.

Les lauréats des années précédentes

Découvrez les artistes émergents, lauréats du Prix MAIF pour la sculpture contemporaine des années précédentes.

Partager